Vidéo : un policier passe à tabac un prévenu au TGI de Paris


Ces images, capturées le 9 juin dernier par les caméras de surveillance, ont été transmises au site Là-bas s’y j’y suis par “un gardien de la paix affecté au TGI de Paris qui a voulu dénoncer l’intervention violente d’un de ses collègues”.

Sur la vidéo, on voit d’abord une altercation entre un prévenu et un gardien de la paix stagiaire chargé d’assurer la surveillance du dépôt du nouveau palais de justice de Paris, là où sont gardées les personnes en attente de comparution.

Au bout de quelques secondes, le policier parvient à bloquer l’individu au sol et à le menotter dans le dos. Il le soulève ensuite par les vêtements et le jette violement dans sa cellule.

L’homme tente de résister, sans y parvenir. On peut apercevoir alors le fonctionnaire de police lui asséner un coup-de-poing et plusieurs coups de pied. L’arrivée de ses collègues policiers n’apaise visiblement pas le fonctionnaire qui semble vouloir en découdre avec le prévenu malgré les tentatives de ses collègues pour le calmer.

Là-bas si j’y suis affirme également que le policier auteur des coups aurait lui-même fait circuler ces images dans un groupe de discussion interne aux policiers pour se vanter

Une source proche du dossier indique, par ailleurs, le prévenu violenté n’est pas un migrant mais un homme qui attendait d’être jugé en comparution immédiate pour vol.

Contacté par la presse, le parquet de Paris indique avoir chargé l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) d’une enquête pour “violences par dépositaire de l’autorité publique”, mais également pour “faux” car la façon dont cet incident a été relaté par les fonctionnaires de police ne correspond pas à la réalité observée sur la vidéo.

Le parquet de Paris ajoute avoir ouvert une enquête distincte, pour “introduction frauduleuse dans un système de traitement automatisé de données”. Une procédure liée au fait d’avoir extrait et diffusé les images de vidéosurveillance.

La violence policière filmée n’est donc plus l’exclusivité de nos voisins américains. Le futur ex-policier aura au moins de quoi documenter le rapport de stage…

(Visited 2 times, 1 visits today)

Vous pourriez être intéressé à

LAISSE TON COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *